Tentations

P4 Carte Blanche C. Mawet - R. Graeffly  photo R. Graeffly
Exposition « Carte blanche »

Tentations.Christine Mawet et Rohan Graeffly

17 février-7 avril 2019

L’une crée des empreintes d’outils de jardin semblant sortir d’une obscure découverte archéologique ou transforme leurs silhouettes dessinées en motifs quasi floraux s’affichant sur des vases, des tapis, des tabliers… L’autre fait subir aux outils tous les maux habituellement réservés à leurs utilisateurs comme si ceux-ci les avaient contaminés: ils se tordent, se déforment, comme des corps écrasés de travail.

Rassemblés par la commissaire Julie Crenn, à l’occasion de l’exposition « Art@Work » à Saint-Hubert, Christine Mawet et Rohan Graeffly ont décidé de faire dialoguer leurs œuvres et de mettre leurs talents en commun. Au-delà du rapprochement de leurs créations respectives, ils ont entamé une sorte de bouturage artistique où chacun répond à la proposition de l’autre.

Aux palettes de chargement arquées (et dès lors inutilisables) de Rohan Graeffly, Christine Mawet a répondu avec un couperet abandonnant l’horizontalité parfaite pour une position concave. Devenu courbe, le couperet s’est transformé en prête-courbe. À la céramique de celui-ci, Rohan Graeffly a ajouté un manche en lamelles de bois, de papier... Puis la surface s’est couverte de zébrures, comme des courbes de température devenues folles et incontrôlables. Les manches ont alors suivi le mouvement entre crayonné compulsif et empreinte du bois.

À chaque étape, le prête-courbe évolue, se révèle, se complexifie. Et la boîte à outils du duo s’enrichit d’une gamme d’instruments malades et fascinants.

La Fonderie, Musée des industries et du travail, est dès lors un terrain de jeu idéal pour les deux artistes. La collection permanente de papier peint revisitée donne naissance à des motifs en 3D. À l’inverse, les outils de fonderie de la Compagnie des Bronzes redessinés deviennent le matériau de base d’une nouvelle collection de motifs pour papier peint. Les cuillères à lisser quittent l’acier pour la porcelaine. Reproduites en série, elles se superposent en de fragiles colonnes vertébrales. Clin d’œil à la vanité des êtres qui seraient tentés de goûter aux fruits défendus.

Dans cette exposition « carte blanche » proposée par La Fonderie, les allégories se succèdent pour inviter le spectateur, non sans humour, à se maintenir dans un état de vigilance à l’égard des tentations.

FWB QUADRI HORI2

LogoCocofFondWebsite

Region FR RGB

Facebook

Vous êtes ici : Accueil Expositions Exposition Temporaire Expositions temporaires futures