Boire et manger, l’alimentation à Bruxelles

cahier_40_couv

Boire et manger espère mettre en valeur les richesses de l'historiographie récente de l'alimentation. Il parcourt les maillons de la chaine alimentaire à Bruxelles en accentuant toutefois la consommation et le vécu.La brasserie et la charcuterie bruxelloises sont étudiées dans le contexte de la concurrence internationale, tandis que les étalages de Delhaize sont examinés pour interroger la façon dont ce distributeur a voulu créer une identité spécifique. L'authenticité bruxelloise est rappelée par la découverte de quelques produits de "chez nous". Le vécu quotidien apparaît sous forme d'entretiens. Ceux-ci confrontent des mondes assez opposés : un Marollien, un chef de restaurant gastronomique et un syndicaliste. divers aspects de l'acte de manger sont abordés, dans la dernière partie, avec le rythme des repas depuis 1966, l'évolution des noms des restaurants de la capitale, la table chez Leopold II et l'aspect fastueux de la truffe. Une pièce de la collection du Musée de La Fonderie est présentée, une machine pour fabriquer de la mayonnaise, qui renforce le témoignage d'un fabricant bruxellois de mayonnaise. Ce produit banal, lié profondément à la cuisine belge, démontre tout l'intérêt de la démarche en histoire et culture de l'alimentation à Bruxelles.

Extrait de l'édito par Peter Scholliers

 

SOMMAIRE

Editorial, par Peter Scholliers

DU COTE DES PRODUCTEURS

Résistance et mondialisation. Le cas des bières bruxelloises, par Wanda Balcers

Le trésor des charcuteries fermentées artisanales, par Frédéric Leroy et Luc De Vuyst

Une fenêtre sur le monde. Les étalages bruxellois de la firme Delhaize Frères et Cie "Le Lion" (1870-1945), par Nelleke Teughels

VECUS QUOTIDIENS

Le cornichon du dimanche ou comment construire des moments de bonheur avec des moyens modestes (1950-1955), par Patricia Van den Eeckhout

C'est quoi la cuisine ? Dominique Michou, chef de l'Alban Chambon, sa formation, son parcours et ses craintes, par Peter Scholliers

La FGTB est notre nom de famille ! Rencontre avec Alphons De Mey, entretien d'Annelies Tollet

100% bruxellois !, par Thérèse Symons

MANGER: OU, QUAND, QUOI?

Prestige dans l'assiette. A la table de Léopold II (1865-1909), par Danielle De Vooght

Le rythme des repas en Belgique de 1966 à ce jour, par Inge Mestdag et Ignace Glorieux

Aux Armes de Bruxelles, le Dikenek et Belga Queen. Les noms des restaurants bruxellois comme indices de l'évolution gastronomique, par Steven Van den Berghe

Collections de La Fonderie. Quand la mayonnaise prend..., par Christine A. Dupont

Infirmité bruxelloise. La frustrante absence d'une richesse naturelle.A la recherche de truffes en Bourgogne, en Tosacane, à Anvers, au Congo belge et à Reninge (1400-2020), par Rengenier C. Rittersma

 

Cahier 40

84 pages illustrées, en couleurs, juin 2009

est disponible au Musée bruxellois des industries et du travail, rue Ransfort 27 à 1080 Bruxelles.
Le cahier peut également vous être envoyé par courrier. Contactez-nous par téléphone (02 410 10 80) ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Prix : 12 € (+ frais de port 5 € pour la Belgique, 12€ pour l'Union Européenne ou 20€ pour le reste du monde), compte bancaire n° BE57 0681 0481 9035.

FWB QUADRI HORI2

LogoCocofFondWebsite

Region FR RGB

Facebook

Vous êtes ici : Accueil Publications Les Cahiers de La Fonderie Liste des Cahiers Boire et manger, l’alimentation à Bruxelles