Carré blanc - pratiques de l'intime à Bruxelles

cahier_44_couv

Comment la sexualité était-elle et est-elle régulée de nos jours dans  l’espace public bruxellois ? Pour y répondre, nous avons fait appel à  des chercheurs d’autres horizons mais aussi aux acteurs de terrains qui,  tous les jours, abordent ces problématiques.

Ce numéro s’articule autour de trois thèmes qui parcourent Bruxelles du 19e siècle à nos jours : la régulation de la sexualité dans l’intimité  quotidienne, les sexualités dites dangereuses et enfin la prostitution.

Les pratiques sexuelles relèvent avant tout de la sphère privée mais  la société a toujours cherché et cherche encore à réglementer  celles-ci : moraliser, prescrire, identifier les pratiques jugées  déviantes voire dangereuses.

Cette rigueur sociale, la régulation très ferme de l’activité  sexuelle dans le but de protéger les bonnes moeurs ne parviendra jamais à  éradiquer certaines pratiques jugées dangereuses comme la prostitution  clandestine. Au contraire, les lieux de rencontres hétérosexuelles et  homosexuelles ont été et sont toujours nombreux. C’est un phénomène  urbain généralisé, Bruxelles n’y échappe pas. Derrière des réalités que  l’on ne “veut” pas voir se cache pourtant une économie structurée et en  constante évolution. L’économie sexuelle bruxelloise existe sous  différentes formes selon les politiques mises en place et  leur gestion  de l’espace public.

Cette publication, composée de travaux inédits et d’enquêtes  très largement illustrés et animés par des encarts diversifiés, offre  un tour d’horizon neuf qui éclaire les différentes problématiques  abordées.

 

SOMMAIRE

PRESERVER LA MORALE

De Bruxelles à la Méditerranée. Périple au cœur de l’intime, la nuit et le voyage de noces (1820-1930), par Sara Tavares Gouveia

Dirty dancing. La préservation morale de la jeunesse. Une loi contre la danse 1945-1965, par Laura Di Spurio

Collections de La Fonderie, La représentation du corps masculin, par Cédric Piechowski

SEXUALITE SOUS CONTROLE

La répression de la prostitution clandestine à Bruxelles (1879-1886), par Jonas Campion et Christine Machiels

Réhabiliter “la jeune fille déchue”. Les institutions privées pour jeunes délinquantes à Bruxelles (1912-1950), par Aurore François

Les “trous” de Bruxelles. Les lieux de rencontres homosexuelles au 19e siècle, par Wannes Dupont

CACHEZ CE METIER...

L’industrie du sexe dans l’espace public bruxellois, par Isabelle Jaramillo

Les prostitutions masculines à Bruxelles, par Koessan Gabiam et Cédric Piechowski

On est là pour toi… Rencontre avec  Karine Minnen, commissaire de la brigade des mœurs et stupéfiants de la  zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, par Sylvie Lefebvre et  Pascal Majérus

 

 

Cahier 44

84 pages illustrées, en couleur, juin 2011 est disponible au Musée bruxellois des industries et du travail, rue Ransfort 27 à 1080 Bruxelles.

Vous pouvez également le recevoir par courrier. Faites-en la demande par téléphone (02 410 10 80) ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Prix : 12 € (+ frais de port 5 € pour la Belgique, 12€ pour l'Union Européenne ou 20€ pour le reste du monde), compte bancaire n° BE57 0681 0481 9035.

FWB QUADRI HORI2

LogoCocofFondWebsite

Region FR RGB

Facebook

Vous êtes ici : Accueil Publications Les Cahiers de La Fonderie Liste des Cahiers Carré blanc - pratiques de l'intime à Bruxelles