Pourquoi un musée des industries et du travail?

Notre civilisation matérielle y compris le traitement des questions sociales qui en sont la conséquence (conditions de travail, sécurité sociale...), marquée par la révolution industrielle, a profondément et durablement bouleversé les sociétés nées de la révolution néolithique (élevage, agriculture, villes, état, traitement écrit de l'information...). En moins de deux siècles, période brève au regard de l'histoire, nous sommes en effet passés d'une société principalement primaire, agricole, rurale (80% de la population), parcimonieuse, religieuse et autoritaire, à une société principalement tertiaire, bureaucratique, urbaine (80% de la population), dépensière, sécularisée et plus démocratique.

La transition s'effectue par le biais de la société industrielle. Elle est en cours dans le monde. Cette « grande transformation » est due aux changements technologiques, à l'organisation de la production et du procès de travail, à la croissance du niveau de vie, à la multiplication et à la diversification des objets et services consommés. Ce bouleversement se révèle, somme toute, beaucoup plus profond que celui entraîné par toutes les guerres qui font toujours grand bruit de nos jours.

Ainsi Harmut Kaelble (Berlin) souligne combien les sociétés européennes se ressemblent plus qu'elles ne se distinguent (transition démographique, vieillissement de la population hors apport migratoire, industrialisation, urbanisation, morphologie urbaine, niveau d'instruction, structures politiques et sociales...) Dans tous les pays développés, la fin du cycle industriel a provoqué un intérêt pour l'archéologie, l'histoire et le patrimoine industriels.

Eusebi Casanelles (Barcelone) explique que l'industrialisation, la civilisation matérielle, constituent sans doute le patrimoine commun le plus évident, le plus tangible des sociétés européennes. Il rappelle également que les « musées industriels » témoignant de ce passé, se sont multipliés sous l'impulsion d'anciens travailleurs, de groupes qui se sont appropriés ce patrimoine dans une dimension citoyenne remarquable. Construction par le bas, à la différence des musées traditionnels.

En cette période où « le divertissement » (qui est également une industrie) semble dominer, ils montrent et expliquent l'importance de l'innovation, de la technique, du travail, de l'organisation collective. Ils constituent également des outils de rénovation et de dynamisation urbaine. Fruits inattendus sur les balafres des espaces meurtris par la désindustrialisation.

Cette partie "expositions" de notre site internet est consacrée aux expositions passées, présentes et à venir du Musée bruxellois de l'industrie et du travail. Vous y trouverez également des informations sur le site sur lequel est installé le musée. Bonne visite !

BxlAuTravail2012 12E    Tristesse2light    lightNeigeEtNuit5

FWB QUADRI HORI2

LogoCocofFondWebsite

Region FR RGB

Facebook

Vous êtes ici : Accueil Expositions